• (22) Bureau des réclamations

    Habituellement, c'est Panda qui se charge d'accueillir les fous furieux, les pas-contents, les pleurnicheurs, tous ceux qui, incapables de faire un procès à quelqu'un dans la vie réelle, viennent ici réclamer justice au nom des saints principes de la cohérence rôleplay.
    Panda vient à bout seul des plus vindicatifs, car sa stature imposante décourage ceux qui seraient tenté d'en venir à l'intimidation physique...
    Mais cette fois, il avait besoin de moi. Quand je suis entré dans son bureau, j'ai compris pourquoi.
    Assise dans un fauteuil, tournée vers moi, il y avait Mina, son joli visage durci par la rancoeur. Une étudiante de vingt-deux ans, qui venait tromper ses heures de solitude entre deux cours, dans notre cyber-café dédié Ysckemia. C'était une fille que j'aimais bien croiser sur le serveur; enjouée, inventive, une pro de l'improvisation, qui trouvait toujours mille et une idée pour se sortir de situations difficiles. Elle jouait un seul et unique personnage, ce qui est très rare. La plupart des joueurs en ont au moins une demi-douzaine, et les incarnent tour à tour en fonction de leur humeur et des animations.

    Le personnage de Mina était Julietta, une demi-elfe barde, une des classes les moins aimées par les joueurs, mais qui offre tant de possibilité en jeu de rôle mode social! Mina avait peaufiné son perso à l'extrême, dès le début elle avait commencé à écrire de vrais poèmes et chants à faire déclamer par son héroïne, et ses écrits devenaient de plus en plus élaborés au fil du temps... Je me disais parfois qu'au lieu de faire du droit, elle aurait plutôt du aller en fac littéraire... Enfin peu importe, c'est pas ma vie.

    Mina n'était pas venue jouer depuis trois mois. Un soir, il y avait eu un petit scandale alors qu'elle déclamait ses vers dans une taverne de la capitale impériale. Quelqu'un s'était permis de dénigrer son poème publiquement, mais entre parenthèses. Ce qui veux dire qu'il s'agissait d'une remarque hors-jeu, une remarque destinée à la joueuse, et non au personnage.
    Dans la peau de Julietta, Mina avait essuyé maintes fois des lancés de fruits pourris, des huées, des sifflets, des quolibets, et elle avait réagit en conséquence en ne sortant jamais de son personnage; mais cette fois, elle considérait qu'on s'en était pris à sa personne. Pour elle, cette provocation était un affront ciblé. S'en suivit une volée de cris à l'assistance, mais le public n'avait pas l'air de se sentir très concerné par l'affront; se sentant peu soutenue dans son indignation, elle se mit à péter vraiment les plombs. J'étais en service à ce moment là, et comme c'est toujours moi qu'on envoie au casse-pipe, j'ai pas pris beaucoup de pincettes. J'ai évacué la taverne, mais la colère de Mina s'est alors propagée dans le cyber-café.. Elle s'est mise à hurler, à appeler son détracteur à se lever pour s'expliquer en face. Les joueurs assis autour d'elle ont commencé à rire, et sa colère s'est amplifiée. Elle marchait dans les allées tout en hurlant des insultes, et j'ai du me lever de mon siège.
    Je l'ai mise dehors à défaut de pouvoir la calmer... Et ces pauvres cons dans le cyber-café qui regardaient à travers la vitrine pendant que j'essayais de la raisonner sur le trottoir... Elle est partie comme une furie, mi-hurlant, mi-pleurant.
    Ça s'est poursuivi sur le forum, et là encore j'ai du sévir, et censurer plusieurs fois ses invectives, ainsi que ceux du joueur indélicat qui rajoutait une couche d'ironie dès qu'il le pouvait... Il lui a finalement fait des excuses, mais un peu tard, et je pense qu'elle ne les a même jamais lues, le post fut noyé peu de temps après par le flot habituel de débats divers, et Mina décréta qu'elle ne reviendrait jamais, dans l'indifférence générale... Le type aurait pu faire ses excuses en privé, mais je pense qu'il a préféré ne pas se mouiller... Est-ce que ça aurait évité la présence de Mina aujourd'hui dans le bureau de Panda? J'en sais rien...

    Et nous y revoilà. Mina demandait des comptes. Panda était calme et diplomate, comme d'habitude, mais pas trop au courant des préoccupations de la jeune femme, alors je devais être là.
    Et le dialogue de sourd commença.


    -Silvère, contente que tu sois là, il faut que ça se règle,  j'en ai marre!
    S'écrie Mina, en se levant.

    -Il me semble que l'affaire est close depuis longtemps?... Tu vas pas me dire que tu reviens après tout ce temps juste pour remettre le couvert?
    - J'ai pas eu mes excuses, et je passe toujours pour la méchante de service!
    Dit-elle avec véhémence.
    -Mais personne ne te considère comme ça! Où vas tu chercher pareille idée? Tu as un personnage super intéressant, attachant, tu joues bien, pourquoi tu penses qu'on va te dénigrer?
    -Oh, je le vois bien, dans ma liste msn, plein de gens que je côtoyais sur Ysckemia, et qui ont cessé de m'appeler! Je suis passée à la trappe, et l'autre a pris ma place!

    Respire à fond... Panda pend le relais quelques instant, de sa voix suave et calme il lui dit:
    -Que des gens sur msn aient cessé de te parler, c'est un fait, qui peut avoir mille et une explications, je ne te l'apprend pas. On a chacun une vie réelle à gérer, et qui te dit que ces gens-là ont pas une excellente raison de ne plus te parler, et qui ne dépend pas de toi? Peut-être qu'ils sont malades? Qu'ils ont des problèmes? Va savoir...
    -Et puis t'as arrêté de jouer, 
    dis-je à mon tour, t'as dit que tu ne reviendrais jamais, ils ont probablement compris ton message comme un adieu. 


    -Mais qu'on me le dise alors!! Qu'est-ce que je peux penser de ce silence moi?

    -N'en pense rien, c'est encore la meilleure chose à faire... Si ça t'énerve à ce point, pourquoi tu ne les ôte pas de ta liste, sans les bloquer? Tu verras bien s'ils te recontactent un jour... Personne ne te doit rien, et tu ne dois rien à personne...

    Mina est désemparée, je sens une détresse profonde dans ses yeux, qui vont de moi à Panda, et de nouveau à moi. Mais elle cherche une chose que ni moi, ni Panda ne pouvons lui donner...
    Je réessaie:
    -Si on revient à l'affaire de base, le gars t'a pas insulté toi, mais seulement ton poème... Et qu'est-ce que ça prouve en fait? Qu'est-ce qu'il y connaît en poésie?
    -Mes poèmes, c'est moi! Si ont insulte ce que je fais, on m'insulte moi! Si on lit ce qu'il a écrit sur le forum, faut croire qu'il s'y connaît! Il m'a écrasé, humiliée, et il continue à venir sur Ysckemia lui! Il a tout gagné, il m'a éjectée du jeu!
    Stop. Par pitié, stop.
    -Si tu n'es plus venue, c'est que tu le voulais bien. On t'as pas bannie du jeu, on a juste modéré tes commentaires abusifs sur le forum. Tu pouvais revenir quand tu voulais... Du moment que c'est pas pour déverser ton fiel à propos de cette histoire.

    La jeune fille pâlit, et me fixe d'un air désespéré.
    -Mais enfin Silvère, t'es de quel côté? Je croyais qu'on était amis?!

    Ah, la question qui fâche. Je prend une grande inspiration avant de lui répondre...
    -J'ai pas d'ami ici, je suis maître de jeu, c'est tout. Si j'ai de bons rapports avec des joueurs, ça veut pas dire que je suis leur ami. Ça veut juste dire que j'ai de bons rapports avec eux. Quant aux joueurs entre eux, la plupart ne sont pas non plus amis, mais des relations de jeu, de forum...

    Panda ne dit rien, mais sa présence, même silencieuse, me gêne. J'aime pas dire des choses comme ça devant témoin.
    Le problème de Mina, je le connais. Elle aimerait revenir en Ysckemia, retourner chanter ses odes et ses poèmes dans les tavernes, repartir à l'aventure avec les guerriers et les paloufs, leur apporter les bonus temporaires de compétences et d'attaque, que permet sa classe de barde.
    Elle aimerait revenir, mais elle ne peut pas. C'est une banale histoire d'orgueil blessé, d'estime de soi vacillante. Elle voudrait qu'on l'aime, forcer l'admiration des gens, mais personne ne peut lui donner tout ça. Dans un jeu de rôle, comme ailleurs, on vient pour briller pour soi-même. Faire tourner la caméra autour de son personnage pour vérifier à quel point sa nouvelle armure le met en valeur. Se féliciter d'avoir choisit tel don pour augmenter ses caractéristiques, tel divinité pour augmenter ses bonus.
    Le problème, dans les univers virtuels, c'est que le temps passe plus vite que dans la réalité. Les événements qui se sont déroulés il y a trois mois, ne restent dans les mémoires que si un titre est écrit en majuscule sur le forum, et en haut de la liste des sujets. Sinon, on les oublie. Un joueur qui s'absente pendant trois mois, lorsqu'il reviendra, se verra traité comme un parfait inconnu par le reste des joueurs, et pour cause, les effectifs se renouvellent régulièrement. Mina sentait qu'elle était en train de perdre toute la popularité qu'elle avait si chèrement acquise tout au long de ses heures de jeu... Ce qui est d'autant plus dommage, c'est que probablement la plupart des joueurs ont déjà oublié aussi cet incident. Mais Mina reste comme... figée dans l'espace-temps de son drame, et ignore tout le reste.

    Comme elle reste planté là, incapable d'accepter, de digérer mes mots, je dois placer l'estocade:
    -Mina, on n'est pas à la Star Academy, personne ne va faire de référendum pour savoir si tu dois revenir ou pas, ou si ton détracteur doit être viré du jeu. C'est à toi de décider si tu reviens, ou pas. Si tu passes au delà de ce non-évènement, tu en sortiras grandie. Sinon, j'espère que tu te rendras compte un jour que la vie entière n'est pas contenu dans un jeu.

    Elle est raide, le visage fermé, les larmes que je vois perler aux coins de ses yeux ne couleront pas. Je baisse le regard, j'en ai assez, j'aimerais que ça se termine.
    Elle se tourne à nouveau vers Panda qui lui offre un sourire emprunt de compassion, puis elle quitte le bureau sans un mot.

    Je reste un moment à méditer mes propres mots. Je suis sûr que Mina sait tout ça, au fond d'elle même, mais elle refuse d'écouter sa propre voix de sagesse... Elle y viendra peut-être... Et puis je m'en fous, après tout, c'est pas ma vie.

    Je n'ai pas remarqué que Panda s'est levé de son siège, il me fait face, et pose une main sur mon épaule. Je relève la tête, et il me sourit tranquillement.
    -Bravo Silvère, je savais bien que tu pouvais gérer cette situation.

    Je quitte moi aussi le bureau sans un mot. Et puis, pour me décharger de la tension accumulée, j'organise une grande attaque d'orques sur un village. Les joueurs crient de joie dans le cyber-café, et leurs avatars se ruent sur l'assaillant verdâtre, et quelques messages privés fusent à l'adresse de DM Reznor, pour lui dire qu'on l'aime trop, que c'est le meilleur dm de tout Ysckemia. Les joueurs... Ceux-là mêmes qui seront les premiers à beugler si je les déçois.

    « T-BagPin-up »

  • Commentaires

    1
    Jeudi 4 Janvier 2007 à 21:58
    Je découvre ton blog,  quelle imagination et quel de crayon, bravo. Bonne continuation.
    2
    Jeudi 4 Janvier 2007 à 22:02

    "coup"?  ^^

    3
    Jeudi 4 Janvier 2007 à 23:15
    attention, Silvère, il est pas bénévole, il est salarié!^^
    4
    Vendredi 5 Janvier 2007 à 21:25
    je voudrait te dire tous d'abord bonne année et merci pour ton avatar que tu a changer de rousse en brune ^^

    et aussi je voulait te dire que tes dessins sont trés réaliste comment j'adorerai me faire dessiner le portrait par un talent pareil lol

    bref j'adore ton art

    bisousssssssssss

    Rosy
    5
    Vendredi 5 Janvier 2007 à 21:43

    merci m'dame, pour l'avatar, c'était pas grand chose à faire, et puis c'est une façon de réinterpréter ce que l'on fait...

    6
    Vendredi 5 Janvier 2007 à 22:36
    Bonsoir Riff!
    Je ne connais pas du tout les jeux en ligne, mais ta façon de raconter l'histoire m'a fait rentrer facilement dans ce monde que je ne savais pas aussi complexe!
    Les textes et dessins fonctionnent bien, mes félicitations!
    à+
    sophia
    7
    Vendredi 5 Janvier 2007 à 23:42
    ah, merci, c'est important pour moi de savoir que les néophytes s'y retrouvent dans mes histoires de jeu de rôle! heureusement, les sentiments, en jeu ou en réalité, sont les même et s'expriment un peu de la même façon...
    8
    Vendredi 5 Janvier 2007 à 23:52
    et c'est sûrement ce que tu viens de répondre qui fait que j'aime tant ton histoire.
    J'étais déjà venue, sûrement la première, je t'ai vu apparaître sur le forum, mais je voulais pas faire l'acharnée... lol
    bises Riff...
    9
    Vendredi 5 Janvier 2007 à 23:58
    bise Millie ^^ (en tout bien tout honneur, hein.)
    10
    Vendredi 5 Janvier 2007 à 23:59
    11
    Samedi 6 Janvier 2007 à 00:18
    12
    Mercredi 10 Janvier 2007 à 10:41

    Il sont de toi les dessins ?? C'est vraiment magnifique ! Félicitations ! J'aodre !


    Je te souhaite une bonne continuation


    Moira

    13
    Mercredi 10 Janvier 2007 à 13:26
    oui, tout est de moi, sauf pour quelques décors que j'emprunte à des jeux vidéos pour mettre mes persos dedans...
    14
    Mercredi 23 Juin 2010 à 11:13

    merci :)

    15
    Handel
    Jeudi 18 Avril 2013 à 16:35
    Que dire ?

    Oui cela sent le vécu. n'est ce pas ma grande ?

    Combien de fois on a vécu ce type de situation ?
    Je ne les compte plus.

    Dans tous les jeux en ligne, on a les même soucis qui reviennent sans cesse. On en oublie presque que les gens qui animent sont bénévoles et ils sont là pour animer et pour s'amuser avec les joueurs.

    Certains joueurs pètent vraiment les plombs quand un malheur arrive à leur personnage virtuel.

    Sinon c'est bien écrit et de jolis dessins comme d'habitude.
    16
    Dryade de brume
    Jeudi 18 Avril 2013 à 16:35
    C'est un autre épisode que j'ai particulièrement aimé, sur une note moins comique. Ce portrait frontal, marqué par le désespoir, est vraiment émouvant, en même temps qu'on s'agace du prétexte d'un tel désespoir. Et le texte analyse bien ce sentiment de rejet qu'on a tous sûrement un peu connu; si on prend tant à cœur sa vie imaginaire, c'est sans doute qu'il manque quelque chose dans l'autre… C'est un long chemin de se nourrir de sa propre estime, sans devenir nombriliste. Et finement vu aussi Silvère qui s'efforce de ne pas faire mal, tout en administrant la potion de la vérité. Vous n'êtes pas qu'un rigolo, messire.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :