• (23) Même pas mal...

    Depuis que je suis avec Yuriko, j'ai décidé de faire un peu de ménage.
    Je suis du genre à accumuler des vieux papiers jusqu'à remplir des cartons entiers, sinon mon appartement se change en océan de papier... Il est temps d'y remédier.
    Alors j'ai tout sorti des placards, et j'ai commencé à trier.

    J'ai retrouvé des relevés de comptes, des factures, même une vieille fiche de paie... Pour le reste, des magazines de jeu de rôles (ça se revend, des vieux Casus Belli?)... Des menus de pizzerias à domicile, des tickets de caisse, tout un foutoir de papiers sans intérêt... Allez hop, à la poubelle tout ça. Ah, non, attend...

    Non, ça, je jette pas. Il ira rejoindre les autres crobards dans mes archives secrètes.

    De temps en temps aussi, je tombe sur un post-it que Lise me laissait 
    sur le frigo, quand elle partait bosser tôt le matin et que j'étais au chômage. Je les relis une dernière fois et je les jette, ça me fait plus rien à présent! Au détour d'une page de carnet arrachée, je tombe sur des horaires de train qu'elle avait noté en cherchant sur internet. Les dates me rappellent quelque chose... Ah oui, c'est quand elle est partie sur la côte fêter son anniversaire avec une copine... On venait de s'engueuler, et elle avait besoin de prendre le large...
    Sauf que la destination...
    C'est pas la même qu'elle m'a dit à l'époque.

    C'est le bled où elle habite désormais.
    Pendant quelques secondes, les pièces du puzzle se mettent en ordre, c'est énorme, pourquoi j'ai pas percuté plus vite!?
    Elle était pas avec "une copine". Elle était avec ce mec. Celui pour lequel elle m'a quitté trois jours après être rentrée de ce fameux week end.

    C'est comme si du poison se mettait à couler soudain dans mes veines. Une immense poussée de haine. Le peu d'estime qu'il me restait pour elle vole en éclats.
    Quand j'y pense, sa petite lettre assassine, dans laquelle elle m'écrivait : "je ne t'ai jamais trompé"... Bah voyons... Quelle.... Nom de...

    Je peux pas laisser passer ça. Faut que je fasse un truc, tout de suite, ça brûle à l'intérieur de moi, ça bourdonne dans mes oreilles, j'entend hurler au fond de moi "Mister Self Destruct", de Nine Inch Nails.. "I am the truth that makes you wild".... Ouais... Putain, faut que je démolisse quelque chose.
    Je vais dans mon salon, j'empoigne le téléphone, mes mains tremblent en composant ce numéro que je n'ai pas fait depuis plus d'un an à présent... Du calme... J'entend la sonnerie, je reprend mon souffle, mon coeur cogne et rebondit dans tous les sens à travers ma cage thoracique.
    Répondeur. Un reste de conscience presque muet me dit que ça vaut mieux comme ça... Mais il faut que je laisse quelques chose.
    Et je raccroche.
    Mes mains tremblent encore. Je renifle violemment, et je retourne m'assoir par terre dans la chambre, au milieu des cartons; le tri devient mécanique, je regarde à peine ce que je jette, et quand je retombe sur une vieille carte signée de Lise, j'en fait des confettis. En bas de mon immeuble, six cartons attendent dans la nuit froide le passage des éboueurs.

    J'ai passé une très mauvaise nuit, à ressasser ma découverte, mon impuissance face aux événements passés, ma vengeance me laisse un goût amer...
    La journée suivante se passe sans grand intérêt pour mon travail. Je fais acte de présence, et de temps en temps, un texto de Yuriko me sort de ma torpeur.
    Vers 19h, je sors enfin du cyber-café, en direction de la station de bus. J'ai à peine fait cinq mètres, qu'un violent choc à la tête m'envoie valser sur le trottoir, les quatre fers en l'air. D'un œil, il me semble apercevoir une ombre qui fond sur moi, et BLAM !! Un second coup de poing me défonce la mâchoire. Comme je tends les bras pour me défendre, un troisième coup de poing s'enfonce dans mes abdos et me coupe le souffle. Je suis choqué, engourdi, et je ne peux lutter contre ces deux mains d'acier qui m'agrippent le col et me soulèvent le cul du sol... J'entend une voix, à défaut de voir quoique ce soit. Une voix ferme, calme, que j'ai entendu une seule fois auparavant.








    -Je t'interdis d'insulter ma femme. Je t'interdis de téléphoner encore chez nous. Lise tu l'oublies, pour de bon!







    Les mains se desserrent, et je retombe allongé sur le trottoir, tentant de reprendre mon souffle. J'ai du liquide qui coule sur mon visage, que je sens à peine, mais qui devient très douloureux. J'entend autour de moi des gens qui murmurent, une dame s'agenouille à mon côté, elle me demande si ça va, et colle son mouchoir sur mon arcade sourcillière explosée. Un mec s'approche à son tour et me dis:


    -Ça va aller monsieur?? J'ai vu toute l'agression! Vous voulez que je vous accompagne au commissariat pour déposer plainte, pour témoigner??
    -Nan, c'est rien,
    dis-je dans un souffle, je... je l'ai battu au poker, il est mauvais joueur...
    Le temps de retrouver pleinement mes esprits, une ambulance débarque, et on me force quasiment à monter dedans. Le témoin "de toute l'agression" me glisse sa carte dans la poche.

    Quatre points de suture plus tard, je peux enfin sortir des urgences. Il est 20h40, et un texto pressant de Yuriko me rappelle qu'elle m'attend ce soir chez elle... Faut absolument que je trouve une histoire glorieuse à lui raconter, un truc pour me faire plaindre et camoufler la branlée que je viens de prendre.

    « Saint Valentin : parce que je le vaut bien(24) Réactions à chaud »

  • Commentaires

    1
    Dimanche 7 Janvier 2007 à 19:03
    "un truc pour me faire plaindre"...ah les mecs !
    2
    Dimanche 7 Janvier 2007 à 19:23
    ah, ben, on a sa fièrté, hein... ^^
    3
    SD
    Dimanche 7 Janvier 2007 à 20:44

    Pauvre Silvère ce prendre une bonne branlé aprés avoir découvert ça ca en fout un coup au moral.


    Bonne anné Riff

    4
    Lundi 8 Janvier 2007 à 08:30
    Pour une bonne branlée, c'est une bonne branlée !
    5
    Lundi 8 Janvier 2007 à 09:51
    Décidément, j'aime tes histoires.

    Ce moment-là me fait un peu penser à un passage du film "Monsieur Schmidt" ; le personnage principal est retraité, il n'aime plus sa femme et commence à ne plus la supporter, puis elle décède d'un arrêt cardiaque. Et il se sent mal, elle lui manque finalement, il la re-idéalise en quelque sorte. Puis il découvre des lettres d'un amant qu'elle a eu, et dans un accès de fureur jette toutes ses affaires à la poubelle, tous les vêtements, tout.
    Un peu comme ton Silvère ; à qui ça va peut-être donner un peu plus de punch, haïr quelqu'un pour arrêter de l'aimer (me trompe-je en disant qu'il n'a pas cessé de l'aimer, sa Lise ?).
    6
    Lundi 8 Janvier 2007 à 11:50

    Que dire sinon que j'aime vraiment beaucoup ton univers et tes références musicales...


    Tes dessins sont bien le reflets de tes écrits, c'est génial!

    7
    Lundi 8 Janvier 2007 à 13:53

    concernant les sentiments de Silvère vis à vis de Lise, je ne suis pas sûr qu'il l'aime encore. je pense que c'est plus une réaction d'orgueil blessé...

    sur Mr Schmidt : il faut absolument que je vois ce film!^^

    (ah oui, juste au cas où : le dessin qu'il décide de ne pas jeter, ce n'est pas le portrait de Lise! qu'on se le dise!^^)

    8
    Lundi 8 Janvier 2007 à 13:54
    et puis c'est pas quelques bourre-pifs qui vont le tuer... ^^
    9
    Lundi 8 Janvier 2007 à 20:30
    beau texte, beaux dessins.
    chapeau.
    10
    Mardi 9 Janvier 2007 à 00:45
    Chapeau, rien à ajouter... J'attends la suite...
    11
    Mardi 9 Janvier 2007 à 01:36
    salut riff!!!
    12
    Mardi 9 Janvier 2007 à 09:08

    excelent, bonne journée a toi

    13
    Mardi 9 Janvier 2007 à 13:28
    c'est pas un bagarreur dans l'âme...
    14
    Mardi 9 Janvier 2007 à 15:55
    "Même pas mal".... moi non plus, pourtant tu touches. Bonne continuation.
    15
    Mardi 9 Janvier 2007 à 19:42
    merci m'sieur :)
    16
    Mercredi 10 Janvier 2007 à 19:24

    Super graphisme, bravo!!!

    17
    Mercredi 10 Janvier 2007 à 20:27
    alligator, mon cher Katana. ^^
    18
    SD
    Mercredi 10 Janvier 2007 à 21:43

    Non c'est pas Lise mais ta fée

    19
    Mercredi 10 Janvier 2007 à 22:18
    mdr, bravo, yen a un qui suit !! les autres, vous m'écrirez cent fois "je suivrais religieusement les épisodes des saisons d'Ysckemia au lieu de draguer sur msn"
    20
    Jeudi 11 Janvier 2007 à 00:21

    Comment dire... L'année semble mal commencée...


    Et dire qu'il n'y a même plus l' "Appel Gagnant"  pour se vider de ses idées noires..


    Sinon plus sérieusement ton style-BD me rappelle une que j'ai, et qui s'appelle "Si j'ai bonne mémoire", chez Tohu Bohu (un ptit bouquin).


    Bonne continuation en tous cas :)

    21
    Jeudi 11 Janvier 2007 à 00:36
    ouah ! le dessin dans sa main ça le fait grave ! l super classe ! magnifique l'effet papier plié !!!
    22
    Jeudi 11 Janvier 2007 à 15:19
    c'est ça, fous toi de ma tronche... c'est pas bien de se moquer des moins doué que soit, qui ont recours aux montages photo pour pallier à leur insuffisance graphique!
    23
    Jeudi 11 Janvier 2007 à 15:20
    ah bin je chercherais, en espérant que tu aies bonne mémoire, har har har!^^
    24
    Vendredi 12 Janvier 2007 à 15:56
    Ah mais je me moquais pas !!! du tout ! je trouve que ça donne super bien ... Juré craché, (oh zut, mon écran ! ) tu as bien raison de faire ce genre de choses,
    25
    Vendredi 12 Janvier 2007 à 15:57
    et puis la fille qui est dessus, on comprends qu'il soit amoureux le gars (comment ça c'est pas ça ? Zut, tout le monde a vu que j'avais pas lu )
    26
    Vendredi 12 Janvier 2007 à 17:44

    bah c'est surtout que vraiment, je suis pas doué pour faire des supers textures comme toi...

    27
    Vendredi 12 Janvier 2007 à 17:45
    tu me copieras cent fois la phrase sus-citée....
    28
    Jeudi 25 Janvier 2007 à 18:27
    L'histoire, le dessin, le style...
    Par contre les histoire de tromperie moi ça me laisse toujours un sale goût à la bouche... (c'est pas une critique) juste pour dire que c'est réussi... je suis aussi dégouté que le perso...
    29
    Jeudi 25 Janvier 2007 à 18:46
    allez, t'es pas tout seul, Jeff, vient avec moi, on va manger des moules avec des frites...^^
    30
    Dimanche 22 Avril 2007 à 22:46
    J'aime beaucoup tes textes et tes illustrations... ca s'inscrit vraiment bien dans le récit, c'est fluide... Oui, vraiment, c'est une bonne adresse ici !
    31
    Dimanche 22 Avril 2007 à 23:00
    c'est trop, vraiment, merci...^^
    32
    Mercredi 22 Juillet 2009 à 16:44
    N'empêche, il l'a bien mérité ^^" Le copain de Lise l'a bien défendue je trouve, ni trop ni trop peu. Ca a du lui faire bizarre plus d'un an après, la pauvre ^^" Surtout qu'il n'a pas mâché ses mots hein
    33
    HC
    Mardi 10 Novembre 2009 à 10:26
    « ça se revend, des vieux Casus Belli ? » : tu m'étonnes ! si tu as le temps, mets-les sur Ebay, tu pourras en retirer quelques euros (voire des dizaines si tu es chanceux)

    Par contre, les feuilles de paie, il faut les garder !

    (bon, je sais que c'est de la fiction, mais je précise quand même au cas où)
    34
    Mardi 10 Novembre 2009 à 13:57
    trop tard, ça fait deux ans que les camions-poubelles sont passés dans la rue où habite Silvère XD
    35
    Handel
    Jeudi 18 Avril 2013 à 16:35
    Quelle claque !

    Enfin c'est le juste retour des choses.
    Mais bon mon petit doigt me dit qu'il recommencera.
    36
    Lyrazu
    Jeudi 18 Avril 2013 à 16:35
    ça fait pas mal, soit...
    mais ça doit pas faire que du bien non plus !
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :