• (61) Avatar

    -Démissionner??? Et pourquoi ça??
    Rhanji roule des yeux, stupéfait.

    -Ce job m'ennuie. J'ai envie de passer à autre chose.
    -Ah. Mais encore?
    -Quoi « mais encore? » ?
    -Ça fait des mois que tu te comportes bizarrement, et tu semblais plus stressé que ennuyé. Même s'il est vrai que tu as toujours un peu l'air de te faire chier.
    -Je veux me barrer, un point c'est tout.

    Il respire profondément, les yeux fermés, pose ses grandes mains sombres à plat sur le bureau.
    -Silvère, j'ai montré envers toi une patience infinie. J'ai jamais insisté, en espérant que tu viennes enfin me raconter ce qui te pèse. Seulement cette fois, je te demande d'être honnête avec moi, peut-être la dernière fois de ta carrière ici; ou  je m'arrange pour que tu écopes d'un licenciement pour faute grave, et tu pourras pleurer pour toucher tes assedics.

    -Tu ferais pas...
    -Accouche, Silvère, bordel de merde!!
    crie-t-il en frappant le bureau avec ses battoirs.

    Le choc sur la table, le juron qui claque, me mettent comme une décharge électrique. Je me redresse.
    -Ok. C'est moi. Je veux dire, c'est moi... le...
    -Le?
    -C'est moi, Nihilo Ex.

    Rhanji me scrute sans un mot, comme s'il attendait le numéro complémentaire du loto.
    -C'est moi qui ai créé l'avatar aux cheveux mauves, avec le compte Nihilo Ex.

    Il attend la suite, impavide.
    -Tu dois me croire cinglé, et le fait est que je le suis.
    -À dire vrai... j'ai plutôt l'impression que tu te paies ma tête.
    -Je te jures que non.

    Piqué au vif par son incrédulité, je lui déballes tout. De mes premiers dessins à 15 ans, jusqu'aux visites d'Aïna, le message vidéo sur ma boîte mail pro, la dernière rencontre... Je m'embrouille dans mes explications, tant le sujet est dense et tant je ne sais plus par quel bout le prendre, mais Rhanji reste attentif. Quand j'ai fini, il dit enfin :

    -C'est quand-même sacrément capillotracté ton explication. D'un côté ça justifie tes manies étranges, ton comportement excessif... Mais... J'ai peine à y croire. Par exemple, comment tu as fait pour pirater les bases de données de Minux? Et, est-ce que tu as vraiment piraté le Pentagone?

    -Je m'en souviens pas. Plus je tourne et retourne les évènements dans ma tête, plus je vois une logique démente m'apparaître avec clarté. Je dois souffrir de schizophrénie, de dédoublement de personnalité.

    Rhanji pouffe de rire.
    -Franchement, Silvère, je crois que tu souffres plutôt de surmenage!
    -Tu me crois pas??

    Il écarte les bras en signe d'impuissance.
    -Met-toi à ma place, tu croirais à une histoire aussi bizarre?
    -... Je te jures...
    -Ce que je crois surtout, c'est que tu aurais du suivre ma recommandation, et te tenir à l'écart de ce pirate. S'il t'a dans le collimateur, qui sait jusqu'où il voudra te persécuter. Si tu es convaincu que c'est toi uniquement qu'il vise, va au commissariat déposer une plainte. On enverra les infos à la direction de Minux également. Je vais te filer un congé de quelques jours, profites-en pour consulter un psy, éventuellement, pour parler de ton malaise...

    -Tu veux vraiment pas croire que c'est moi qui suis à l'origine de tout ça?
    -Je ne te crois pas techniquement capable de faire ces choses
    .

    Il me regarde d'un air compatissant.
    -On a une mémoire collective, Silvère. Les nymphettes à cheveux mauves, 'y en a à foison dans les mangas. Tu as du t'inspirer d'un truc que Nihilo Ex connaît aussi. Je comprends que ça a pu te troubler, mais ce n'est qu'une coïncidence. Ne te rend malade pour ça.

    Ses mots de réconforts restent vain. Il est rationnel, mais je ne peux pas l'être. Au moment où je quitte son bureau, il ajoute :
    -Tu sais que le mot « avatar » est d'origine indienne?
    -Non, je l'ignorais.
    -Ça désigne les différentes formes physiques, que prennent les dieux pour apparaître aux hommes.
    Il me fait un clin d'oeil.










    De retour chez moi, je me sens comme une coquille vide. Désoeuvré.
    Dans le couloir j'entends Adam et Léah qui passent en riant.
    Leur bonheur est écoeurant.

    J'aimerais bien, moi aussi, que quelqu'un veille sur moi.







     

    « (60) . . .(62) Juin 1988 »

  • Commentaires

    1
    Jeudi 10 Avril 2008 à 14:31
    Excellent "comme s'il attendait le numéro complémentaire du loto" : ) L'histoire est captivante franchement et joli bouquet de roses ;-)
    2
    Jeudi 10 Avril 2008 à 14:34
    toi faut que tu arrêtes de glander sur internet pendant tes heures de taff :D
    3
    Jeudi 10 Avril 2008 à 15:09
    hmmmm décision par dépit, par besoin de protection, ou sentiments réels... aïe... Je crains que Silvère ne s'égare dans ses désirs... Bisous Rifffff
    4
    Boo
    Jeudi 10 Avril 2008 à 15:19
    Oh la ptite tête de chien battu ! Trop mignon :)
    5
    Jeudi 10 Avril 2008 à 18:03
    c'est soit il craque soit il se réfugie dans les seuls bras qu'il connait ... va-t-elle dire oui??? ...
    6
    Jeudi 10 Avril 2008 à 20:31
    rahlàlà, il en faut peu pour faire craquer les femmes :D
    7
    Jeudi 10 Avril 2008 à 20:50
    Rhalala...Que c'est palpitant...!!! Mais bien sûr qu'elle va dire oui...Hein ?!...Quoique moi, à sa place, je le ferai mijoté...Mais sachant le désarroi de ce pauvre Sylvère, ça l'achèverait... (gros soupir)...C'est fous comme on se prend au jeu de ton histoire...C'est captivant comme un bon roman... Bizzz et bonne nuit...
    8
    Jeudi 10 Avril 2008 à 21:09
    merci Gna, ça me fait très plaisir :)
    9
    Jeudi 10 Avril 2008 à 21:31
    Ouah...C'est drôlement bien. ( Et on n'a même pas attendu quinze jours !) . C'est un type bien son patron. En plus démission = pas d'assedics, donc mauvais calcul pour Silvère. Maintenant, Yuriko va-t-elle fondre ou l'envoyer balader ? Le suspense reste entier ... (C'est fou ce qu'on y croit bien, à cette histoire de fou...)
    10
    Jeudi 10 Avril 2008 à 22:03

    Rhanji c'est un homme d'affaire à visage humain, comment tu peux trouver ça crédible?! :D

    11
    Jeudi 10 Avril 2008 à 23:32
    héhé t'as bien raison Riff !!! mais en même temps je glande pas j'ai un super logiciel qui medit dès que tu mets un nouvel article + la newsletter au cas ou ça foirrait : D et comme je bosse su ordinateur jsuis au taquet : )
    12
    Samedi 12 Avril 2008 à 00:14
    Ton blog est super intéressant !! Je vais avoir un max de lecture :D ça tombe bien j'adore ça ;) De plus tu as un très bon coup de crayon ! Bravo !
    13
    Samedi 12 Avril 2008 à 11:51
    trés réussie la dernière image... belle composition. (les autres aussi, je te rassure.. )
    14
    Samedi 12 Avril 2008 à 12:10
    ouhla! Je m'attendais pas à ça! Entendre Léah rire l'indiffère, il souhaite partager son appart' avec Yuriko, il fini par raconter son histoire au patron au risque de passer pour un dingue...Mais ce n'est plus le Silvère du début!!
    15
    Samedi 12 Avril 2008 à 17:40
    bonne lecture ;)
    16
    Samedi 12 Avril 2008 à 17:40
    et pourtant c'est bien le même je te rassure!^^
    sauf que là il est sous pression et qu'il craque de partout... donc forcément il s'épanche! quant au rire de Léah, je ne crois pas que ça l'indiffère, au contraire il envie leur situation...
    17
    Dimanche 13 Avril 2008 à 12:19
    J'adore la peluche Hello Kitty sur le lit de Yuriko^^ Rhanji est cool mais il comprend rien au probleme de Silvere. Ce que je prefere c'est le visage de Yuriko dans l'avant derniere case, qui est tres expressive.
    18
    Dimanche 13 Avril 2008 à 13:52
    Rhanji il fait ce qu'il peut^^
    19
    Lundi 14 Avril 2008 à 07:29
    Waouh ! quelle histoire, en voilà un qui essaie désespérément de renouer avec la réalité...Vite la suite !!!
    20
    Lundi 14 Avril 2008 à 12:20
    il est aussi en forme qu'un paillasson le Silvère.
    21
    Lundi 14 Avril 2008 à 12:23
    c'est clair, il fait la carpette devant Yuriko!^^
    22
    Lundi 14 Avril 2008 à 16:18
    Hahahahaah, non c'est moi Nihilo Ex !!! ...nan je déconne (t'es rassuré là, Riff, hein ? Un personnage de fiction qui prend vie ça fout toujours les jetons dans les histoires ;-) Moi mon vrai nom de famille c'est Surfère. Silvère Surfère... ...argh, je deviens fou en lisant ton histoire...; continuuuuue !!!!
    23
    Lundi 14 Avril 2008 à 16:32
    mdr, je t'envie ton humour si désarmant! t'es vraiment trop fort Jéjé!^^
    24
    Jeudi 17 Avril 2008 à 12:23
    Hello! Très chouette ta nouvelle bannière :)
    25
    Vendredi 18 Avril 2008 à 11:14
    Waaaaah!!! C'est trop bien Comment elle est touchante cette dernière image avec le bouquet et les clés au bout!!! yuriko, dis oui, dis oui!!! Sylvère a un beau regard de chien battu là-dessus ^^
    26
    Vendredi 18 Avril 2008 à 11:30
    ça je l'ai bien travaillé son regard :D
    27
    Vendredi 18 Avril 2008 à 11:31
    c'est gentil mais je crois que je vais la retoucher, telle quelle je ne suis qu'à moitié convaincu ;)
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :