• (petit chapitre qui n'était pas prévu, jusqu'à ce que je trouve un générateur de messagerie instantanée... pas pu résister!he)


    5 commentaires
  • Trois heures de voyage en Eurostar jusque Londres Saint Pancrace, un fish'n'chips en attendant ma correspondance, et à nouveau trois heures de train jusqu'à la première étape de ma "quête".

    Je n'avais pas l'adresse de Romain. Et comme son frère cadet avait reçu l'instruction de ne la donner à personne, j'ai du ruser.

    Malgré tout je n'ai pas mis si longtemps à retrouver sa trace. Je savais au moins qu'il vivait dans le Sussex, de quoi restreindre rapidement le périmètre de recherche. Sur facebook, je suis tombé quelques photos récentes de lui, avec ses élèves.

    Romain, dont le niveau d'étude était suffisant pour bosser à la NASA, en était réduit à enseigner la programmation aux lycéens d'un bahut d'Exeter...

    Et me voilà, devant ledit bahut, à attendre la sortie des classes.
    Acceptera-t-il seulement de me parler? De toutes façons je ne lui laisserai pas le choix.
    Il est seize heures. Une sonnerie retentit, puis le brouhaha des élèves qui se déversent par l'entrée principale du bâtiment. Je suis posté sur la pelouse juste devant. Certains s'en vont, d'autres papotent à proximité de la sortie.

    Ceux qui restent ont remarqué ma présence et commencent à me dévisager.
    Quelques filles m'observent à la dérobée en pouffant de rire. Le mot "cute" fuse à mes oreilles.
    Un groupe de garçons me lancent des regards moins avenants. Cinq d'entre eux marchent droit dans ma direction. Ils bombent le torse, me demandent ce que je fais ici. Je me suis pris assez de pains dans la gueule dernièrement, alors autant jouer franc jeu : je leur explique qui je cherche, en montrant une photo de Romain et moi, lorsqu'on travaillait ensemble au cybercafé.

    Les mecs se radoucissent, certains gloussent en reconnaissant leur "French Nerd". Ils s'étonnent de découvrir que Rocco était maître de jeux sur Ysckemia. Ils m'invitent à les suivre dans l'enceinte du bâtiment. M'indiquent le chemin vers la salle d'informatique. Aile sud, deuxième étage, deuxième salle à droite. J'y suis enfin. Le French Nerd est là, assis sur le bord de son bureau de professeur. il donne une clé usb à un adolescent, qui lui serre la main avant de sortir. Romain le suit des yeux, tout sourire, sourire qu'il perd au moment où il m'aperçoit

    Il baisse la tête, ses grandes mains nerveuses s'accrochent au bureau. Je reste planté sur le seuil, pour lui barrer toute retraite. Pas question qu'il se dérobe. Il va me dire ce qu'il sait! J'ai juste besoin de l'adresse de l'endroit où il a travaillé, il peut au moins me donner ça?! Va-t-il falloir que je le menace d'une manière ou d'une autre?

    -Salut Romain. T'es sans doute pas content de me voir, mais je ne partirai pas sans quelques renseignements.
    -En fait, j'espérais que tu viendrais, répond-il en se tournant vers moi.

    Woah. Je suis un peu désarçonné. Hashtag "enfonçage de porte ouverte."

    Il affiche désormais une expression déterminée. Il me scrute quelques secondes, lève l'index vers son visage, avant d'ajouter :
    -Euh...  ton nez...?
    Je lui réponds que je me suis pris une porte dans la figure. Il craignait que je n'ai été victime d'une tentative d'enlèvement.
    -C'est étonnant qu'elle n'ait pas déjà payé un commando pour te chercher... Viens chez moi, je te donnerai toutes les infos dont tu auras besoin.

    Je le suis jusqu'au parking des professeurs. Il s'arrête devant une vieille guimbarde grise (enfin, depuis que je ne distingue plus les couleurs, toutes les voitures sont grises).
    -Éteint ton portable s'il te plaît, dit-il en jetant son porte-document sur le siège arrière de la voiture.

    Je m'exécute et m'assois à place du mort. Romain démarre et nous quittons Exeter pour nous enfoncer dans la campagne. Pendant le trajet, Il me demande des nouvelles du cybercafé, et surtout de Jérôme.

    -Il allait bien la dernière fois que je l'ai vu. Par contre, c'est évident que tu lui manques.
    Romain soupire.
    -Je pouvais plus le regarder en face. Après tout ce que j'ai fait là-bas... Tu sais, pour quitter cet endroit, j'ai même du mettre en jeu la vie de quelqu'un.

    Woah. Rocco l'ingénieur informaticien, preneur d'ôtage. Même dans mes rêves les plus fous, j'aurais jamais imaginé ça.

    Au bout d'une vingtaine de minutes, la voiture ralentit et s'engage dans une allée tapissée de gravillons blancs. Un coquet cottage émerge derrière de gros buissons de roses. Une jeune femme souriante nous y accueille, un bébé dans les bras.
    -Silvère, je te présente Kirsten, ma femme, et Penny ma fille.

    Woah. Rocco le fan de jeux de rôles, mari et père. ça fait beaucoup de surprises en une demi-journée.

    Lorsque Kirsten entend mon prénom, l'anxiété envahit soudain son visage. Elle interroge Romain du regard.
    -Yep, That One Silvère, confirme-t-il, le regard sombre.


    2 commentaires
  • Maintenant reste à finir l'emménagement... Ya encore du boulot, tapisserie, peinture, et la salle de bain n'est pas finie. J'ai pas dessiné depuis des semaines, alors ce soir j'ai tenté de m'y remettre.


    6 commentaires