• J'aime pas rester aussi longtemps sans rien poster, alors voilà un premier morceau du chapitre 319. Mise à jour dès que je peux, c'est les vacances par chez moi, je suis overbooké...


    2 commentaires


  • <<Le morceau qui m'a inspiré ce dessin.>>

    (pour mieux voir ouvrez-le dans un nouvel onglet)


    votre commentaire
  • Kirsten se tourne vers Romain.
    -Is he mocking us?? lui demande-t-elle, indignée.
    Romain articule avec peine.
    -Tu.. Peux développer, s'il te plaît?

    Aïna me toise toujours, bras croisés, furieuse. Je ne l'ai jamais vue dans cet état.
    C'est la seconde fois que je révèle son existence. Je ne sais toujours pas ce qu'elle a dit à Jen, ni si Jen l'a crue... Et moi j'ai toujours l'air aussi cinglé.
    Si Rocco ne me croit pas, tant pis. Demain je partirai seul. J'avais pas prévu qu'il vienne à la base, je me débrouillerai. J'ai juste besoin d'une adresse.

    De retour au salon je les fait asseoir, et je lâche le morceau.
    -Aïna numérique n'est PAS une IA. Elle existe depuis mon opération. Tu crois qu'une IA aurait des réactions aussi étranges et incohérentes? Et encore, tu sais pas tout! Elle est apparue au mec qu'on a soigné après moi avec la machine, il en est devenu fou. Elle m'a envoyé des cadeaux, une webcam, une poupée à son effigie, elle m'a téléphoné, envoyé des mails, elle a fait du chantage à mes deux dernières copines... Tout ce bordel, dans le seul but de récupérer la partie d'elle qui vit dans mon cerveau. Elle veut refusionner avec cette moitié, pour être "entière", quoi que ça puisse signifier pour elle... Et ensuite pirater mon corps.


    Mes auditeurs demeurent silencieux. Je leur laisse le temps de digérer le flot d'informations, avant d'envoyer un second paquet.
    -"Mon" Aïna, j'ai commencé à la dessiner quelques temps après être sorti de l'hôpital. Autrefois je rêvais d'elle mais je ne m'en souvenais pas, maintenant en plus elle m'apparaît quand je suis conscient, aussi nette que si elle était vraiment dans la pièce. Des fois elle prend possession de mon corps pour faire des trucs à ma place. Elle a des émotions, des pensées, des désirs... J'aurais pu admettre que j'avais un trouble de la personnalité, s'il n'y avait pas eu l'autre, sur Ysckemia.

    Kirsten est pétrifiée d'incrédulité.
    (Ou alors je parle trop vite pour qu'elle puisse comprendre.)
    Romain vacille légèrement, se raccroche à l'accoudoir du canapé.
    -Ah.... Ok... murmure-t-il d'une voix blanche.
    -Sérieux, tu me crois??

    Il hausse les épaules, l'air blasé.
    -Au point où on en est... Certains de nos collègues avaient déjà émis l'hypotèse qu'elle ne soit pas une IA. Ça élargit considérablement le champs des possibles. À quoi ressemble "ton" Aïna?
    -Copie conforme de l'avatar que tu as vu sur Ysckemia. En plus émotive.

    Aïna me fait les gros yeux, l'air scandalisé.
    -Enfin, rectifié-je, vu que j'ai créé l'avatar sur son modèle, c'est plutôt l'autre qui est sa copie graphique.

    Romain se met à tripoter son menton tout en marmonnant.
    -Serait-ce possible que... Ce serait énorme...
    Il discute à voix basse en anglais avec Kirsten. Elle semble sceptique. Il argumente. Elle secoue la tête négativement. Il renchérit. Elle plisse les yeux, et accepte son raisonnement. Je claque des doigts pour leur rappeler que je suis là. Ils se tournent vers moi. Romain prend une grande inspiration...
    -Une clé. Je pense que "ton" Aïna, est peut-être une sorte de clé, qui permettrait à l'autre, de se transférer dans un corps. Maintenant je comprends pourquoi elle était si sûre que ça ne marcherait qu'avec toi. Il lui manquait quelque chose, un élément de transition entre le numérique et le biologique!
    -On en revient à ce que je voulais faire au départ. Mais comme je disais à "mon" Aïna, si l'autre refuse le transfert, on est dans la merde.
    -Ton Aïna pourrait convaincre son double d'accepter? tente Kirsten.
    -À l'origine, oui, sans doute. Le problème, c'est que j'ai plus très longtemps à vivre. Si Aïna numérique l'apprend, je doute qu'elle veuille abandonner sa position actuelle pour crever d'ici un mois dans mon corps.
    -Attend, t'es mourant??? s'étrangle Rocco.

    Je sens que la nuit va être longue...


    8 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires