• Man vs. Wild





    Donc Silvère se retrouve seul en pleine nature. De préférence en forêt parce que sinon c'est pas assez marrant. Et comme c'est pas Bear Grylls, il est incapable de se repérer  dans la nature. Et plus il s'enfonçe dans la verdure, plus le doute s'insinue en lui.



















    Et plus il doute, plus la nature devient hostile.



    Au bout de plusieurs heures d'errance il tombe enfin sur un gars du coin, à qui il demande son chemin.
    Ce dernier lui rit au nez et s'en va. Pour Silvère, c'en est trop, il craque.








    (Z'avez remarqué comme ses fringues changent de couleurs sans arrêt?^^)
































    En pleine crise de nerf il a des hallucinations... Et la nature est plus hostile que jamais.

    Pendant longtemps j'ai eu envie de garder ce passage pour Ysckemia. Mais un environnement naturel ne cadrait pas vraiment avec la vie de geek urbain de Silvère. Pendant un moment je pensais l'envoyer faire un trip randonnée improvisé, et lui faire manger un sandwich préparé avec du pain infecté à l'ergo de seigle (un champignon hallucinogène qui pousse sur les céréales et dont on tire le LSD), mais vraiment, ça n'allait pas. (Merci Monsieur V de m'avoir convaincu de ne pas le faire)

    Alors j'ai intégré la forêt à l'univers virtuel et onirique. Là au moins, tous les délires étaient possibles, justifiés. Et surtout c'était raccord avec l'histoire.















    Suite à ce pétage de plomb Silvère rencontre Rhanji, qui l'aide à retouver ses esprits. Pour ces croquis-là, rendez-vous dans deux jours ;)

    « Ballade au bout du mondeRencontre imprévue »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :