• C'est une question de prestige. Claude Vorillon s'est offert les plaisirs des sports automobiles avec les généreux dont de ses adeptes, alors pourquoi pas Vermine ? L'UMFF dispose donc à présent d'une place de choix dans le monde de la F1. La sélection du pilote fut rigoureuse, j'ai visité les centres de désintoxication de ma région, ainsi que les réunions d'alcooliques anonymes, pour dénicher la perle rare. Pour la partie mécanique, je peux me vanter d'avoir découvert un carburant vert bien français et pas cher, que l'on peut en plus boire en cas de victoire (ou de défaite).

     Notre pilote est consciencieux. Il s'entraîne un peu partout, sur les route de campagne, comme en pleine ville, s'arrête régulièrement devant un bistrot pour faire le plein... Vous l'avez sûrement vu passer pas loin de chez vous au moins une fois, peut-être même vous a-t-il fauché, ou taillé un short. Nous mesurons ses progrès en consultant les photos des radars que la police nous envoie régulièrement (je tiens d'ailleurs à remercier notre cher président pour les installations de radars automatiques qui nous ont grandement aidé à analyser les performance!).

    Le seul problème, en fait, c'est de maintenir le pilote assez sobre avant une course pour éviter de finir dans le bac à gravier dès le premier tournant.


    3 commentaires
  • Je continue sur mes expérimentations en vue de fournir à l'UMFF un corps d'armée complet et polyvalent. En ce moment je pense à la propagation de l'idéologie du mouvement, pour cela nous avons besoin de portes-paroles charismatiques et dévoués. J'ai donc recruté en masse des cobayes pour leur faire subir toutes sortes de transformations génétiques, ainsi qu'un lavage de cerveau. La reprogrammation consiste à leur faire apprendre par coeur le répertoire complet d'un chanteur populaire des années Maritie et Gilbert Carpentier. Je sens que mes nouveaux sujets vont faire des ravages considérables. Vermine, tu peux leur distribuer le programme, ils sont prêts.


    16 commentaires

  • Je ne suis qu'un minable suiveur... Quand Vermine poste une nouvelle fournée de kéblokémons sur son blog, je fais pareil... Mais quand même, regardez quel beau spécimen! Celui-ci lutte contre la tyrannie du shériff néo-nazi de Nottingham, armé de sa foi inébranlable, et d'un arc, pasque quand même, faut bien se défendre... Ce nouveau bras de la justice, qui défend la veuve et l'orphelin cinq jours sur sept (pendant shabbat, adressez-vous à frère Tüc), ce héros à la prestance virile, 100% cachère et circoncis se nomme :

     


    9 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique