• 3 commentaires
  • *English version*

    Silvère,

    Je suis navré de ne pas t'avoir invité à ma petite fête, pour mon retour en France.
    On m'a obligé à t'éviter.
    Aïna m'a interdit de te parler.
    J'ai du lui promettre de garder le secret, pour avoir le droit de quitter sans crainte le complexe où j'ai travaillé... pour "elle".
    Tu dois sans doute penser que je te fais une mauvaise blague, j'ai pensé la même chose il y a un an.

    Et pourtant, ELLE EXISTE, Silvère.

    Je l'ai "rencontrée". Elle est froide, insensible, et n'utilise les autres que pour servir ses propres intérêts. Ça va faire six ans qu'elle maintient une femme dans un état végétatif, et elle ne cesse de menacer les gens qui travaille sous ses ordres.
    Et c'est après TOI qu'elle en a, depuis le début.
    Je ne sais même pas par où commencer, tellement cette affaire me dépasse...
    Aïna existe. Même si elle n'est pas vraiment une personne. C'est une IA devenue "consciente" suite à un bug. Elle ne survit que grâce à une connexion permanente avec un cerveau humain vivant. En l'occurrence, celui de l'épouse du chef de projet, Sven Sigursson.

    Quand j'y pense, c'est fou : Aïna a le contrôle sur tant de choses, et pourtant sa propre existence ne tient qu'à un fil...
    J'ai participé à l'amélioration de son programme de transfert, parce qu'en fait, c'est ça qu'elle veut : insérer sa conscience dans un corps humain.
    Durant mon séjour là-bas, il y a eu plusieurs essais. Sigursson était parvenu à récupérer des personnes en état de mort cérébrale. Chaque tentative fut un échec. Au cours du transfert, le cerveau cessait totalement de maintenir les fonctions vitales.

    Ces gens avaient été déclarés cliniquement mort avant d'arriver au labo; mais en quelques sortes, nous les avons tué une seconde fois. J'ai du mal à vivre avec cette idée.

    Aïna a simplement décrété que les calculs n'étaient pas bons, que les hôtes n'étaient pas compatibles.
    Et que le transfert ne fonctionnerait qu'avec toi. À ce que j'ai cru comprendre, tu as été le premier patient relié à la version initiale de la machine, et c'est ton corps qu'elle veut intégrer..

    Je ne suis pas fier de ce que j'ai du faire pour qu'Aïna me laisse partir. J'ai pu emmener ma fiancée, qui travaillait là-bas depuis le début. Quant à mes ex-collègues de travail... Certains sont convaincus qu'Aïna est bien une entité vivante d'un nouveau type, et qu'à ce titre, son existence doit être protégée.
    D'autres sont terrorisés depuis des années et font ce qu'on leur demande, tout en cherchant à quitter le programme par tous les moyens. Un des assistants de Sigursson a même fait une tentative de suicide..
    Aïna dispose de toute une batterie de représailles en cas d'agression, et au cas où l'on parviendrait à la "tuer".
    Tu sais, quand elle dit qu'elle pourrait faire "pleuvoir des avions", elle en a les moyens. Et pas que des avions.

    Je te fais parvenir cette lettre par des moyens détournés, car elle me surveille toujours de près.
    Par pitié, ne cherche pas à me joindre, elle se vengerait sur ma famille.
    Je prends déjà un très gros risque en t'écrivant.
    Si jamais elle te contacte directement, ne l'écoute pas.
    Quoiqu'elle te propose, refuse.
    Si tu vas au complexe, tu n'en ressortiras pas vivant.

    Au cybercafé on te prenait pour un dingue, moi y compris, et je m'en excuse.
    Tu n'es pas parano. Tu avais raison.

    Je n'ai pas de solution.
    Je suis très sincèrement désolé.

    Romain



    suivant.jpg


    votre commentaire
  • *English version*



    Dans le fond, à quoi ça va m'avancer de savoir comment j'ai connu Léah?
    L'hypnothérapeute l'a bien dit, je vais pas me souvenir de tout comme si je regardais un film.
    Et quand bien même je me souviendrais... Je suis condamné, c'est pas ça qui me sauvera.




    Attend une minute... Je VEUX savoir!!! Pourquoi je me décourage si vite?? Aïna... C'est encore toi, hein? T'avais pourtant promis de ne plus influencer mon jugement... Elle vaut que dalle ta parole. Allez, montre-toi.. Je sais que tu es là, quelque part, derrière ma rétine... J'vais la faire cette séance d'hypnose, tu m'entends? Que tu sois d'accord ou pas!



    suivant.jpg


    6 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique