• Depuis quelques temps, Je suis parvenu à m'incruster chez mes chers voisins...
    Adam cherchait un adversaire à sa hauteur pour jouer à un bon vieux jeu de baston...
    Ce qui me rapproche de Léah... Et tandis qu'elle lit, innocente, à moins d'un mètre de moi,
    je redouble d'ardeur pour exterminer son mec, sous prétexte de chopper la dernière bière.




    35 commentaires







  •  


    29 commentaires
  • Aïna n’est pas revenue; mais quelque chose me laisse penser qu’elle réapparaîtra un de ces jours.

     

    La  mégastructure flotte toujours, inaccessible aux regards, au dessus du Grand Océan Gris. Quelques joueurs passent des heures à chevaucher dragons et autres montures ailées à la recherche d’une faille dans la couche nuageuse qui l’entoure. Dans l’espoir de découvrir ce qu’il y a "au-delà".

     

    Sur les forums des guildes, c’est l’effervescence, chacun y va de son hypothèse sur ce que ça peut être. Beaucoup y voient un lien avec le retour du Chaos, bien que Minux Software n’ait fait aucun commentaire pour confirmer ou infirmer cette idée.

     

    La Saison du Chaos a été officiellement déclenchée le jour du bug qui a déformé les paysages virtuels d’Ysckemia. Les administrateurs, toujours inquiets à l’idée de perdre des clients, ont décidés cela sans même prendre le temps de briefer les maîtres de jeu fraîchement embauchés. Car l’Avènement de la Saison du Chaos, normalement, ça se prépare. Il y a même des prophètes chargés de prévenir les aventuriers, mais à cause d’Aïna ils ont été pris de vitesse, les administrateurs paniqués n’ont pas eu le temps de les mettre en scène.

     

    Excplication rôleplay :
    Le plan astral dans lequel se trouve le monde d’Ysckemia, entre de temps en temps en collision avec un autre plan, où règnent des créatures impies (à mon avis parmi les scénaristes il doit y avoir un défenseur de la théorie des cordes). Toute la lie de la Création se trouve enfermée là, et lorsqu’une collision survient entre les deux mondes, le Chaos s’installe en Ysckemia.

    Le temps lui-même est perturbé : la Saison du Chaos peut survenir n’importe quand et rallonge l’année de quatre mois, mais elle peut durer plus longtemps.

    C’est comme si un second hiver, plus sombre, s’abattait sur terre et les conséquences sont désastreuses.

     

    Des créatures immondes déferlent sur le continent, s’attaquant à tout ce qui vit.

    Des catastrophes naturelles s’enchaînent à un rythme soutenu : tempêtes, inondations, tremblements de terre…

     

    La magie est perturbée : les sorts se mélangent, et ont un pourcentage d’échec beaucoup plus important que d’habitude ;  il faut avoir un niveau très élevé pour espérer garder la maîtrise de ses sorts, et ne pas incinérer un compagnon que l’on voulait soigner.


    Les guerriers ne sont pas mieux lotis : leurs armes et armures, qu’elles aient ou non des propriétés magiques, sont susceptibles de les lâcher n’importe quand. Elles s’effritent plus rapidement, elles rouillent, elles cassent comme du verre au moment de porter un coup décisif à un dragon en furie…


    Les alchimistes semblent moins touchés par ces variations d’effets ; les potions, d’habitude largement boudées, redeviennent donc à la mode.


    C’est dans ces périodes troublées que l’on voit les vétérans, d’habitude sectaires et condescendants, adopter chaleureusement des noobs…. Pour servir de mules : ils leur font transporter les outils et le matériel nécessaire aux nombreuses réparations.

    On voit même de curieuses alliances se former entre des personnages d’alignement bon, neutre et mauvais, car le Chaos est par essence au-delà du bien et du mal, et s’en prend aux uns et aux autres sans distinction.

     

    Bref, cette Saison du Chaos est une bonne occasion de changer de style de jeu.

     

    Mais pour les maîtres de jeu, c’est surtout deux fois plus de travail. On passe plus de temps à expliquer aux joueurs la situation qu’à masteriser réellement. A tel point que Ranhji a affiché dans le cybercafé un véritable mode d’emploi pour cette période si particulière.

     

    Ça n’empêche pas les joueurs de nous harceler :

     

    "-Keskya derrière les nuages, cé koi cette mégastructure ???"
    Je l’avoue, moi aussi j’aimerais bien savoir.


     

    24 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique