• Bak47 l'avait prédit...

    NOUVELLE VERSION
    ANCIENNE VERSION

    Je sens qu'on va encore me reprocher d'avoir charcuté le texte. Tant pis. Il y a un moment où il faut trancher, entre l'image et les mots, ce qui permet le mieux d'exprimer les sensations, les sentiments...

    J'ai à nouveau accès à mes vieux dossiers, dont les textes où j'écris les chapitres, mais il me manque encore l'impulsion nécessaire, l'urgence interne pour me mettre au dessin, afin de sortir le 297... ça va venir!


    3 commentaires
  • Je suis toujours perplexe quand je relis des vieux commentaires vantant les supers dessins au début de mon histoire, alors que je les trouve si miséreux... Tous n'étaient pas affreusement mauvais, mais les techniques que j'utilisais n'étaient pas terribles et ruinaient le crayonné. Dans bien des cas, j'aurais du m'en tenir au crayonné, au lieu de vouloir lisser les contours sachant que sur papier le repentir n'existe pas. ouch

    Ce relooking était l'occasion pour moi de regrouper quelques images éparses, d'actualiser certains détails (le canapé-lit, la tenue d'Amour dans le flash-back) et aussi de rallonger la petite scène entre Silvère et Jay.
    Les chamailleries entre ces deux-là, c'est une idée qui est venue bien plus tard, au fur et à mesure. Et comme pour Amour, parfois je regrette de ne pas avoir donné davantage d'épaisseur (sans mauvais jeu de mot) à ce sympathique garçon en mal d'affection.

    NOUVELLE VERSION

    ANCIENNE VERSION



    2 commentaires
  • Bouh, ça faisait longtemps qu'il me sortait par les yeux celui-là.
    Le ton était encore mal calibré (je débutais), ça manquait d'images... Le coup de la burka, c'était par manque d'idée, et ça n'a jamais vraiment été drôle (en tout cas mettre les femmes sous cloche sous prétexte de religion, ça ne me donne pas envie de rire).

    Refait de A à Z, sur l'ordi portable (youpi j'ai retrouvé les drivers de la tablette graphique!) avec en bonus une pointe d'anxiété pour rappeler l'événement qui vient d'arriver (à ce moment de l'histoire), je ne regrette rien.

    NOUVELLE VERSION

    ANCIENNE VERSION


    4 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique