• En deuil

    Hier, j'ai emmené ma chatte de 16 ans chez le vétérinaire pour la faire euthanasier.

    Elle n'allait pas fort depuis deux-trois jours. Depuis des mois, elle maigrissait, parce que ses intestins n'assimilaient plus correctement les nutriments, et elle passait son temps à manger, manger, manger, pour tenter de remplir sa pauvre carcasse... En vain, elle n'avait plus que la peau sur les os.

    La semaine dernière, elle guettait encore les assiettes sur la table, perchée sur la poubelle, prête à se baffrer du moindre truc qu'on laisserait sans surveillance pendant plus que trente secondes...
    L'avant-veille, je l'avais déjà emmenée chez le véto, où elle avait eu une piqûre de cortisone, pour la requinquer provisoirement. Hier, j'ai senti qu'elle ne voulait plus lutter. Elle ne mangeait plus depuis la veille, buvait à peine. Elle avait choisi d'en finir, et elle ne miaulait plus que pour demander à sortir. Alors plutôt que de la laisser se perdre dehors et mourir de froid, j'ai préféré l'accompagner dans ses derniers instants. ça s'est fait très vite. L'anesthésiant a fait son effet, elle a poussé un gros soupir, et s'est endormie. J'ai envie de penser qu'elle était soulagée, à cet instant. Ya pas beaucoup d'animaux sur Terre qui ont une fin aussi douce.

    Je l'ai enterrée sous un grand et beau chêne au fond du verger derrière chez moi. Dans le sac en papier où je l'ai mise, j'ai glissé une souris morte qui traînait au milieu de la cour. Une dernière proie...

    Je l'avais eu à Roubaix, quand elle avait deux mois. Depuis, elle m'avait suivi pendant six déménagements, divers voyages en train et en voiture, pour les vacances, du nord au sud de la France, jusque l'Ouest... Elle a assisté à ma rupture d'avec mon ex, à l'arrivée de ma Moitié, ainsi que celle de notre fils... Elle a survécu à dix ans de vie en milieu urbain, à une année de stress en Picardie, pour enfin trouver la paix en Bretagne, avec autour de la maison des hectares de nature où se promener et chasser les souris... J'ai cru la perdre plusieurs fois, mais elle est toujours revenue. En seize ans, j'ai du l'emmener même pas dix fois chez le véto.

    C'est bizarre de se dire que c'est la plus longue "relation" que j'ai eu... Presque la moitié de ma vie...
    Et je n'aurais jamais imaginé à quel point sa mort me toucherait.
    Tu étais Mon Chat. Tu as bien vécu. Tu as bien mérité de te reposer.

    « Express lifting chapitre 38(291) Table rase »

  • Commentaires

    1
    Touffu
    Vendredi 25 Septembre 2015 à 23:26

    Un compagnon qui s'en va c'est une farandole de souvenirs qui reviennent pendant que d'autres disparaissent irrémédiablement.Je n'ai pas le souvenir de l'avoir vue, mais je me souviens très bien de toi, comme si c'était hier. Je ne doute pas que son passage parmi nous lui ait été agréable, ce qui est le plus important, à mon sens =)

    Allez Riff, souris, je suis sûr qu'elle aimait ça ^^

    2
    Samedi 26 Septembre 2015 à 00:22

    salut Touff', heureusement j'ai mon fils pour m'aider à sourire, mais en dedans, je pleure quand-même. il me faudra du temps, comme à tout le monde, pour faire mon deuil...

    3
    Samedi 26 Septembre 2015 à 12:07

    Oh, je compatis grandement... j'ai connu aussi une longue relation-de-chat, avec la chatte que j'ai toujours vue chez mes parents (elle était là avant moi, c'est dire), qui a vécu jusqu'à 16 ans aussi... Je te souhaite de reprendre le souris-re (pardon ^^') bien vite !

    4
    Samedi 26 Septembre 2015 à 13:53

    j'ai sorti la bouteille de Glenfiddich*, ça devrait aller après quelques verres^^

    (*celle de l'irl en Picardie, Touff!)

    5
    Samboyy
    Samedi 26 Septembre 2015 à 20:51
    Samboyy

    Coucou,

    Je sais au combien c'est difficile de perdre un compagnon de route... Je me suis fait la même réflexion que toi à savoir que ma plus longue relation m'avait quitté... Je l'ai cherché pendant plusieurs mois en rentrant chez moi le soir... Avec le temps la douleur diminue mais ça reste un vide.

    Nous avons un nouveau chaton tout mimi depuis quelques semaines, ça ne la remplace pas mais ça fait du bien. J'aurais quand même attendu 1 an... il me fallait ça.

    J'espère que tu iras mieux, pas aujourd'hui, peut être pas demain, mais ça ira mieux :) promis !

    Bisous !

    6
    Samedi 26 Septembre 2015 à 21:09

    en fait on a déjà un autre chat, abandonné par un précédent locataire... Elle et ma vieille minette se sont côtoyées pendant cinq ans. Nounours (tellement cette chatte a une abondance fourrure brune) est très différente de Mon Chat, elle vit exclusivement dehors, est très farouche, elle ne fait confiance qu'à nous, parce qu'on la nourrit. Elle ne rentre jamais dans la maison. Du coup on a une relation plus distante avec elle. On sait qu'il se peut qu'un jour, elle disparaisse et ne revienne jamais, et on l'a accepté. D'ailleurs, on se demande déjà ce qu'on fera le jour où on va déménager, parce que probablement on ne pourra pas l'emmener, elle est plus attachée au lieu qu'aux personnes qui y vivent.

    7
    Keribus
    Dimanche 27 Septembre 2015 à 14:09

    Bien triste. Sincèrement navré.16 ans ça doit pas faire loin de 100 ans pour un chat donc c'est la preuve qu'elle a eu une belle vie grâce à toi malgré les péripéties. Et c'est aussi la meilleure façon de partir. Reste à espérer que le Créateur ne soit pas une souris mais très peu de croyances accréditent cette thèse finalement et puis après tout si c'est la volonté du créateur elle n'y pouvait  rien si elle suivait ses instincts de chasseuses

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    8
    Dimanche 27 Septembre 2015 à 22:45

    pi faudrait savoir le Créateur de quelle religion, d'abord... quoique un christ-souris qui se sacrifie à des romains-chats... ça paraît raccord...

    9
    Innyatima
    Jeudi 1er Octobre 2015 à 15:18

    Oh, Riff... Mon père a vécu la même chose il y a quelques mois. Cortisone, 3 jours de mieux, puis pire... Il l'a câlinée durant tout le processus d'euthanasie. Mes pensées t'accompagnent. 

      • Jeudi 1er Octobre 2015 à 21:03

        merci. j'ai fait le ménage dans la cuisine, mais parfois, je retrouve un truc que j'ai oublié de virer, genre hier, j'ai trouvé dans le frigo un sachet de pâtée ouvert... son dernier repas, qu'elle n'a d'ailleurs pas avalé. j'avais oublié de virer son arbre à chat aussi, il était dans un petit renfoncement de la cuisine, encore couvert de ses poils... et des fois encore, j'ai le réflexe d'aller mettre le gras du jambon dans sa gamelle... qui n'y est plus. au bout de seize années, certaines habitudes ont la peau dure...

        et sinon dans un registre plus joyeux, ton commentaire me permet d'inaugurer la fonction réponse du blogueur aux commentaires! ça vient d'être mis en place cette semaine...

    10
    Vendredi 16 Octobre 2015 à 16:09

    ma pauvre jette plains mais sache que tout ce qu'on aime reste la ou on peux les aimer,le cœur=)(je dis ca mais j'ai pleurer comme une madeleine)

    11
    Marguerite
    Mardi 8 Décembre 2015 à 12:34

    Sont cons ces chats. Ce sont vraiment des enfoirés jusqu'au bout. Ils profitent de nous toute leur vie et en plus on est malheureux quand ils s'en vont. 

    Tu as fait pour le mieux. Bravo Riff. Je pense qu'ici tout le monde comprend.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :