• (81) Je rêvais d'une autre Terre

    J'ai fini ma soirée d'astreinte sur la bécane de Jay. Le lendemain matin, quand il a vu l'état de la mienne, il n'en croyait pas ses yeux.
    Dans la tour, tout avait grillé. Le disque dur était irrécupérable, trop endommagé. Ma clé usb aussi avait grillé. Jay n'arrêtait pas de grommeler tout en démontant la tour, en se demandant comment ça avait pu arriver. Je lui ai seulement dit que le circuit de refroidissement avait du s'arrêter sans que je m'en rende compte.

    Rhanji observait la scène avec flegme. L'assurance du cyber-café paierait la note. Lorsque je suis parti en pause, il m'a rejoint sur le trottoir.

    -Nihilo Ex?
    -Ouais.
    -Il faut prévenir la police. Ça ne peut plus durer.
    -Sans preuve ils ne feront rien. Je me suis encore fait avoir.

    Tout en gravissant les escaliers de mon immeuble, je ressassais les mots d'Aïna. «Je veille sur toi » ... « Je veux être avec toi » ... « J'ai besoin de ta mémoire » ... Qu'est-ce qu'elle me veut?

    Et puis soudain en arrivant au pallier du deuxième étage, le vacarme dans ma tête a cessé net.



    -Et comment il développe tout ça?
    -Il questionne des tas de spécialistes dans des domaines très divers, des égouttiers de New York, des biologistes coréens... ça parle de la résistance des construction humaines face au temps et des dégâts considérables que nous avons commis envers la planète.

    -Faut pas dire « nous », moi je me sens pas responsable de ce qu'ont fait les hommes avant moi...

    -Mais on perpétue chaque jour des dizaines d'actes qui ont un impact grave sur l'environnement. Rien que d'acheter des trucs avec du plastique autour, rouler en voiture, tirer la chasse d'eau, téléphoner avec un portable... tout ça pollue affreusement, gaspille des ressources, et ça fait souffrir une foultitude d'êtres vivants.

    -Euh..ouais mais bon, l'humanité est pas prête de s'arrêter à tourner, comme ça, du jour au lendemain...
    Son regard se perd dans la lumière dorée du vitrail de l'escalier.
    -J'en viendrais presque à le souhaiter, à force de lire ce bouquin. Que l'humanité tire sa révérence.

    -Oui mais, c'est pas parce que le monde va mal que toi tu dois aller mal... tu sais y a des tas de gens qui s'en font pas autant que toi.

    -Je sais... et c'est dommage.
    -Tu devrais lire des trucs plus gais, tu vas te miner le moral avec des bouquins comme ça.
    -Non ça va, après tout ya aussi des points positifs : c'est toujours le temps qui gagne, à la fin. La nature finit toujours par reprendre ses ressources. Même si pour ça elle met des millions d'années. Et pour certaines choses elle met nettement moins de temps. Suffit de voir, quand tu abat un pâté de maison, à quelle vitesse la végétation réinvestit l'espace...
    -Ouais, pas faux...
    -Rien que la corrosion, qui ronge les métaux, la mousse et le lichen qui s'accrochent partout... La nature est capable de faire le ménage toute seule, si on la laisse faire. Si on la laisse faire...

    -Tu me fais penser à "l'armée des douze singes", rassure-moi t'es pas en train de cuisiner un virus pour flinguer l'humanité?

    Elle rit.
    -Nan, même si l'idée m'a traversé l'esprit, je suis pas encore passée à l'acte!

    Ton rire me procure une sensation de victoire intense. Je n'ai plus rien à dire à cet instant, je voudrais juste t'embrasser. Mais tu n'en as aucune envie. Allez, juste un dernier essai.
    -Tu es sûre que tu veux pas attendre chez moi? dis-je en me levant à regret.

    Elle secoue la tête.
    -Merci, vraiment, ça ira. La lumière est bien pour lire ici. Bonne soirée!
    -Ok, à plus...

    Quoique je propose, tu refuses toujours. Est-ce que tu comprends ce que je ressens?
    Elle poursuit sa lecture et je rentre chez moi. J'ai l'impression d'avoir appris quelque chose d'essentiel sur Léah, sans que je puisse le définir.


    « Les fictions d'Ysckemia(82) Livraison »

  • Commentaires

    1
    Dimanche 14 Septembre 2008 à 09:22
    La nature? Beark, c'est sale, y a des insectes qui piquent et de la boue qui salie mes belles baskets...Passez moi tout ça à la javel et faites moi un beau parking à la place...
    2
    Dimanche 14 Septembre 2008 à 10:39
    C'est très joli. Et ça me parle beaucoup. Je pense exactement la même chose que Léah, mais moi, pour le coup, on me prend vraiment pour une cinglée ... enfin, une excentrique totalement bizarre et à l'ouest surtout ^^ Alors, ça fait plaisir de lire ce genre de choses. Vu la manière dont c'est raconté (et très bien écrit), j'imagine que tu penses comme Léah, et non pas comme Silvère non? ...
    3
    Dimanche 14 Septembre 2008 à 14:21
    j'ai juste lu le bouquin^^

    "Homo Disparitus", d'Alan Weisman, aux éditions Flammarion.

    4
    Dimanche 14 Septembre 2008 à 17:02
    C'est vrai qu'elle est trés mignonne, mais c'est domage pour l'autre ^^ Il serait temps que Silvere mette ses idées au clair
    5
    Dimanche 14 Septembre 2008 à 18:23
    Très beau boulot. Donc la femme ordinateur court après Sylvère, qui court lui-même après la femme nature, qui est avec Adam, mmm, pas fastoche, faudrait combiner un truc pour électocuter Adam avec la femme ordinateur mais je te cache pas que faudrait sacrément se chauffer le ciboulot pour arriver à mettre un plan aussi machiavélique en place
    6
    Dimanche 14 Septembre 2008 à 20:12
    on aura pas le temps! l'accélérateur de particule aura fait disparaître le monde avant qu'on ait eu le temps de poser le macadam...
    7
    Dimanche 14 Septembre 2008 à 20:13
    hé oui! mais plus facile à dire qu'à faire!^^
    8
    Dimanche 14 Septembre 2008 à 22:33
    Beau chapitre ! Mais l'expérience (vécue) prouve que sur les ruines abandonnées poussent avant tout les ronces et les orties. Ce qui fait un paradis originel assez peu accueillant au départ pour les aspirants Adam et Eve (... Remarque, ça attire aussi les serpents...)
    9
    Dimanche 14 Septembre 2008 à 22:37
    Avant la fin du monde...quelques nouveaux Kéblos!
    10
    Dimanche 14 Septembre 2008 à 23:31
    Il pousse bien autre chose que des orties sur une terre qu'on laisse tranquille :)

    le paradis originel n'est qu'une vue de l'esprit, tu noteras d'ailleurs que l'on parle de "jardin d'Eden", ce qui implique la notion d'un espace cultivé, rationalisé.. alors que Léah parle bien de forêt vierge... le paradis selon Léah, c'est un monde sans humain!
    11
    Dimanche 14 Septembre 2008 à 23:32
    Halléluiah!^^
    12
    Lundi 15 Septembre 2008 à 10:06
    finalement, il est très romantique notre Rifff ^^
    13
    Lundi 15 Septembre 2008 à 11:35
    J'ose ? ... Un bisou, un bisou, un bisou !! ^3^ en tout cas j'ai bien envie de le lire ce bouquin ! (comment-ça je me rattrape ?) nan mais sans' dec', je vais aller voir ça ^^
    14
    Lundi 15 Septembre 2008 à 11:37
    halala, les illustrations quand même, t'es sacrément doué toi, hein !! A quand des saynètes en volume ;-) Et enfin des escaliers prévus spécialement pour les déménagements : ras le bol de ces escaliers tout étroits où tu fais cogner le paquet des courses à toutes les balustrades de la rampe et où t'as même pas de place pour lire tranquillou des livres sur l'éradication du genre humain!!! :-)
    15
    Lundi 15 Septembre 2008 à 13:24
    bon, ça suffit de se moquer de mes piètres compétences en perspectives, hein!^^
    16
    Lundi 15 Septembre 2008 à 20:09
    Super. Je trouve en plus que tu es de plus en plus bon pour intercaler les textes et les dessins... je sais pas si je m'exprime bien mais en bref : c'est chouette !
    17
    Lundi 15 Septembre 2008 à 21:03
    "Ex nihilo nihil, in nihilum posse reverti" (Lucrèce)
    18
    Lundi 15 Septembre 2008 à 22:25
    amen :D
    19
    Lundi 15 Septembre 2008 à 22:26
    j'ai compris, merci ^^
    20
    Lundi 15 Septembre 2008 à 23:37
    à l'heure actuelle s'il tente un bisou il va se prendre une tarte!^^
    21
    Mardi 16 Septembre 2008 à 10:22
    "je voudrais le silence enfin puis le vent" ... ouaip !!! moi j'aime bien voir pousser des arbres ou des plantes à travers le béton ... en tout cas bravo pour ce chapitre, en un article on a à la fois une histoire d'amour et un débat très intéressant qui sont abordé, chapeau l'artiste !!!
    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    22
    Mercredi 17 Septembre 2008 à 10:44
    J'adore cette fille...Je comprends Sylvère !! Bizzz
    23
    Mercredi 17 Septembre 2008 à 12:26
    Hé, hé, Sylvere est en plein flou amoureux on dirait.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :